mercredi 4 novembre 2015

Conditions pour une société sans école

Je suis touchée par les expériences d'enfance sans école à travers le livre d’André Stern et le documentaire "Être et devenir". Je suis motivée par l'utopie (au bon sens du terme) d'une société sans école d'Ivan Illich.
Pourtant je mets beaucoup de mon temps et de mon énergie au service d'une école associative du 3ème type, un espace pour permettre les apprentissages informels (à terme).
Je pense que la société d'aujourd'hui n'est pas prête pour se passer d'école et que la création d'espaces éducatifs du 3ème type est une excellente réponse pour une transition.
Suite à ce billet de Bernard Collot, j'ai souhaité synthétiser ce qui selon moi seraient les conditions à réunir pour une société sans école qui permettrait à chaque enfant d'être auteur de sa vie.

Sur le plan humain

Chaque parent a confiance dans le développement naturel et le potentiel singulier de son enfant.
Chaque parent comprend, écoute les besoins de son enfant et y répond dès sa naissance et toute son enfance : amour, chaleur, sommeil, jeu, hygiène, motricité, alimentation, communication...(voir les livres de I.Filliozat et A.Solter).
Chaque parent accompagne son enfant dans son besoin de décharge émotionnelle et le libère de tout automatisme de contrôle (voir les livres d'A.Solter).
Chaque parent accompagne son enfant dans le développement de ses langages corporel,  écrit, oral, mathématique, scientifique, artistique en lui permettant d'évoluer dans un environnement (vivant pas "pour de faux") physique et humain propice, riche et hétérogène (voir les livres de Bernard Collot).
Chacun est conscient que le bonheur c'est l'harmonie entre les pensées, les paroles et les actions comme nous l'a enseigné Gandhi.
Chacun prend soin au quotidien de son équilibre physique, émotionnel, mental et spirituel et travaille sur lui, aidé par des thérapies intégratives, pour être à l'écoute de son maitre intérieur, pour se libérer des distorsions de son ego et pour libérer son enfant intérieur de toutes ses blessures et défenses mises en place (voir les enseignements de JV Balga).
Chacun est conscient du cercle vertueux "je prends soin de moi, je prends soin des autres, je prends soin de tout ce qui m'entoure".
Chacun partage ses passions.

Sur le plan économique

L'instauration du revenu de base pour tous est une condition suffisante.
En son absence, il est nécessaire d'assurer un revenu minimum au foyer jusqu'aux 3 ans de l'enfant et que chacun soit auteur de son activité professionnelle ou salarié d'une entreprise libérée jusqu'à environ les 16 ans de l'enfant (voir le livre "Liberté et compagnies" de Getz).