mercredi 23 octobre 2013

Cantine bruyante ou restaurant d'enfants ?

A l'heure où est repensé le temps scolaire, si on se posait des questions sur le temps du déjeuner.
Les restaurants d'enfants : parents, élus, enseignants une bonne idée à saisir !
Voici le témoignage de Bernard Collot sur la mise en place de restaurant d'enfants en 1963.
1963.

Dans le département du Rhône, au Rectorat de Lyon un détaché de la Ligue de l’Enseignement pour la transformation des cantines en restaurant d’enfants venait d'être nommé (vous ne rêvez pas !). Avec son aide, nous transformions donc notre vieille cantine en restaurant d’enfants (nous avons dû être les premiers à le faire en milieu rural).

Transformation des locaux, création d’une vraie cuisine aux normes sanitaires, l’espace de restauration coupé par des murets, des plantes vertes, des fleurs, des tables de quatre et des chaises adaptées aux tailles, assiettes décorées,… Menus équilibrés (à l’époque c’était une révolution), présentation agréable des plats comme dans les restaurants avec étoile… Notre cantinière transformée en vraie cuisinière avec sa blouse blanche et son bandeau (au début, elle pensait être déguisée !). Comme au restaurant, les enfants se faisaient passer les plats. Au début c’était comme un jeu « Après vous mon cher ! » et c’est vite devenu un habitus. Plus de rentrée collective en rang, plus d’obligation d’ingurgiter son assiette dans un rythme collectif, d’attendre que tout le monde ait fini… plus de coups de gueule. Le repas était devenu un moment paisible et convivial… nécessité importante déjà soulignée à l’époque par des médecins ou psychologues.

Mais cela ne s’arrêtait pas là. Il fallait qu’en sortant les enfants trouvent les conditions de détente nécessaires à toute digestion. Le temps méridien. Le temps du café, de la cigarette, des échanges informels pour les adultes… quand ils peuvent. C’était facile pour nous puisque les pratiques des pédagogies actives avaient déjà notablement transformé l’organisation de l’espace scolaire et créé des habitus. Et nous pouvions retrouver des enfants se reposant ou bouquinant dans le coin bibliothèque, d’autres écoutant de la musique ou en faisant dans l’atelier son, d’autres discutant ou faisant la sieste sous les pommiers du jardin, s’y promenant dans les allées, d’autres rêvassant devant l’aquarium, d’autres dessinant… et aussi d’autres ayant encore de l’énergie à évacuer sous les panneaux du terrain de basket ou dans des parties de cordes à sauter, de marelle... L’indispensable espace scolaire et l’habitude de la coopération ou de l’auto-organisation.

Très rapidement et sous l’impulsion du délégué rectoral aux restaurants d’enfants, l’expérience de Lantignié fit tache d’huile dans le Beaujolais. Quand on regarde le passé, on n'imagine pas le nombre d’enseignants qui s’impliquaient naturellement et à leur façon dans la transformation de l’école. Il est vrai que beaucoup d’entre eux dirigeaient des colonies de vacances, ce qui change le regard. La quasi-totalité des cantines de ce secteur du Beaujolais se transformaient ainsi en restaurants d’enfants dans leurs principes, suivant les moyens des communes et leurs locaux.

Tous les enseignants, des plus traditionnels aux plus « modernes » faisaient ce constat : l’après-midi scolaire se déroulait beaucoup mieux.

En 1964, tous les directeurs d’écoles, tous les présidents de sou des écoles[1], tous les maires ou leurs adjoints et quelques « cantinières » de tout un canton se retrouvaient dans la salle des fêtes de Lantignié pour discuter ensemble des difficultés rencontrées, des transformations à effectuer, du fonctionnement, des moyens à donner ou à obtenir et même de la qualification des cantinières à transformer en « cuisinières de restaurant d’enfants » avec la formation, le statut et le salaire qui auraient dû aller avec ! 

L'intégralité de son article ici : http://education3.canalblog.com/archives/2013/10/18/28239953.html

samedi 5 octobre 2013

Pour la liberté d'accoucher à domicile avec une sage-femme !

Je relaie une pétition pour défendre le droit d'accoucher à domicile avec une sage-femme car le gouvernement menace cette liberté. 

"Parce que nous devrions tous avoir la liberté d'accoucher dans le lieu de notre choix en toute sécurité,
Parce que les accouchements à domicile accompagnés par des sages-femmes sont des choix réfléchis, délibérés, intimes et respectables,
Parce que ces sages-femmes sont des personnes compétentes, passionnées et engagées,
Apportons leur notre soutien pour qu’elles puissent continuer à accompagner des familles qui comptent sur elles. »

 
Défendons notre droit à accoucher à domicile AVEC UNE SAGE FEMME ! 

"En France, il existe une obligation de paiement d'une assurance pour les sages-femmes libérales. Pour celles pratiquant l'accouchement à domicile, le montant est prohibitif, ce qui les met dans l'impossibilité de le payer. Récemment, il leur a été signifié par l'Etat et l'ordre des sages femmes, qu'en exerçant ainsi et sans attestation d'assurance à présenter au 1er octobre, elles seront passibles de sanctions lourdes, telles que la radiation de l'ordre et ainsi l'interdiction d'exercer, avec la possibilité de sanctions pénales. La conséquence directe sera l'abandon de leur pratique des accouchements à domicile, privant ainsi les couples de leur droit de s'adresser au professionnel de santé de leur choix.
L'argument principal pour ces montants prohibitifs est la part de risque qui serait plus importante en cas d'accouchement hors de l'hôpital, argument pour lequel les chiffres démontrent qu'il n'en est rien. Des exemples comme les Pays-Bas ou l'Angleterre viennent conforter ces statistiques.
A l'instar de l'avortement qui a été une pratique illégale durant des années et qui a conduit les femmes à vivre cet acte dans des conditions désastreuses, nous irons vers des accouchements sans l'assistance d'un professionnel, à un refus des futures mères de bénéficier d'un suivi de grossesse, ce qui est proposé dans nos maternités ne correspondant plus à nos attentes et à court terme, nous nous dirigeons vers une plongée dans la clandestinité. Nous souhaitons une médicalisation juste, au plus proche de nos réels besoins et de ceux de nos bébés, qu'une seule et unique sage femme de notre choix puisse nous accompagner durant la grossesse, durant notre accouchement et les suites de couches, tout ceci dans l'intimité et la chaleur de notre foyer.
Comment peut-on, dans un pays démocratique comme le nôtre, priver les français de la liberté de choisir le lieu et le mode d'accueil de leurs enfants ?"

Pour signer, cliquez ici.


Il y a une manifestation organisée le 6 octobre 2013, à Toulouse, place du Capitole.
« C’est un rassemblement de toutes les personnes ayant accouché à la maison, de tous les enfants nés à la maison ainsi que de tous les sympathisants afin de faire une jolie photo festive à envoyer ensuite sur les réseaux sociaux et dans les médias ! "
L’idée est d’être habillé d'un bas foncé et d'un t-shirt coloré uni.
Un film documentaire va bientôt sortir, il défend remarquablement bien l’AAD, voici le lien internet : http://entreleursmains.wordpress.com/


 Il y a eu un colloque à Châteauroux, le week-end du 21 et 22 septembre2013  sur : « L’histoire de la naissance à la maison, d’hier à aujourd’hui en France ». Voici le lien internet : http://www.societe-histoire-naissance.fr/spip.php?article34#j-21092013
  

mercredi 4 septembre 2013

Lien vers "Seul le néant est réellement homogène !"

Je partage ce billet d'humeur d'une instite au sujet de la sainte homogénéité des classes françaises mis en ligne sur "questions de classe", cliquez ici !

Deux extraits :

" En petite section c’est une caricature de tout cela : 25 traumatisés qui vivent leur séparation et expriment leur malaise le même jour, à la même heure alors qu’il suffirait qu’un lot de 8 petits soit entouré par 17 moyens et grands pour atténuer tout ça et leur montrer qu’il peut y avoir une vie à l’école."

"Il n’y a qu’à l’école qu’on considère que des gens du même âge, censés être au même niveau de développement, sont isolés et mis ensemble pour fédérer par l’ignorance plutôt que par la circulation des savoirs : en CP mettons ensembles 25 mômes qui ne savent pas encore lire et isolons-les de ceux qui savent lire afin qu’ils n’aillent pas chercher chez les copains ce que le maître veut lui transmettre."

jeudi 1 août 2013

Pyrénées : randonnée autour du Monte Perdido au départ de Gavarnie





Le cirque de Gavarnie, le canyon d'Ordesa, la vallée de la Pineta, la Brèche de Roland.
Pour afficher toutes les photos de notre randonnée de 6 jours en autonomie autour du Monte Perdido, cliquez ci-dessous.

vendredi 21 juin 2013

Mon rêve de Maison des ApprentisSages



Au sein de cette coopérative (article précédent), mon rêve est de créer une maison des ApprentisSages. J'en décris ici les grandes lignes.


La maison des ApprentiSsages se compose d'une crèche pour les enfants de 1 à 3 ans, d'une école pour les enfants de 3 à 18 ans, d'un centre de formation pour adultes.

Elle se trouve sur le lieu de la Coopcinelle, les liens avec les autres activités sont la cuisine et la salle à manger commune, la participation d'enfants à certaines activités en fonction de leurs envies et en partenariat avec les salariés et les bénévoles : soin des animaux, culture des végétaux, projets dans les ateliers artisanaux et artistiques, stages dans les bureaux, les chantiers, l'espace bien-être. Les adolescents travaillent à partir de leurs projets, ils apprennent à utiliser les outils du lieu et apprennent directement au contact des adultes.

Le projet éducatif

Chaque groupe a un ou plusieurs référents, les éducateurs peuvent intervenir auprès des différents groupes.
Le projet éducatif est décidé en réunions mensuelles avec les éducateurs, les parents, les enfants, les salariés et les bénévoles. La vie du lieu est harmonisée avec des réunions hebdomadaires avec éducateurs, enfants et salariés et bénévoles qui interviennent à ce moment-là. Le référent de chaque groupe gère les emplois du temps,  les achats de matériaux, la coordination des adultes-éducateurs de chaque enfant.
L'envie commune est de promouvoir une éducation qui permette à chacun d'exprimer le meilleur de lui-même dans un cadre vivant, hétérogène, riche, humain avec des valeurs de coopération, d'humanisme, de partage, de respect du vivant sous toutes ses formes.
L'éducateur est digne de confiance, il travaille sur lui-même pour être conscient de ce qu'il est, ce qu'il montre et pour comprendre les autres, gagner en compassion.
L'éducation ne privilégie pas un domaine ou un mode d'apprentissage, elle s'occupe du mental, du physique, du vital, du psychique.
La confiance dans les capacités propres de développement de l'enfant est importante.
Les mots clés sont volonté, concentration, imagination, découverte, observation, intuition, réceptivité, attention, esthétisme, art, diversité, nature, sens, créativité, ressenti, autonomie, responsabilité, liberté...

L'espace

Chaque groupe a son espace : la crèche, les 3 à 6 ans, les 6 à 11 ans, les 11 à 14 ans, les 14 à 18 ans et des ateliers sont communs.

L'espace intérieur
-        esthétique : harmonie des couleurs, des formes, des matériaux, rangé, simple
-        hygiène : matériaux sains et naturels, propre, aéré
-        sécurité : aménagement adapté à l'âge des enfants
-          pédagogie : aménagement d'ateliers qui permettent les apprentissages, espaces de jeux libres, espaces conviviaux de réunion

L'espace extérieur
-        espace de jeux libres avec aménagements sécurisés qui permettent une grande diversité de mouvements libres
-        espace de détente

Le temps

- la journée et la semaine sont rythmées par des rituels :  soin aux animaux, soin aux plantes, temps d'éducations physique, vitale, mentale, repas, repos...
- chaque jour les enfants ont un temps libre dehors d'environ une heure, un temps libre à l'intérieur d'environ une heure également.
- l'école est ouverte tant qu'au moins deux responsables peuvent en assurer l'ouverture : éducateurs, parents, salariés, bénévoles ou adolescents mûrs.

L'apprentissage tout au long de la vie
  
La crèche et l'école
  
La liaison avec la famille est importante, la crèche peut même être parentale. L'enfant se sent en sécurité affective et physique. Son rythme de développement est respecté.
Le milieu est hétérogène, il y a des temps d'apprentissage en groupe et des temps seul.
Les activités sont peindre, sculpter, écrire, chanter, danser, fabriquer en bois, en terre, en pierre..., bricoler, réparer, jardiner, cuisiner, ranger, nettoyer, soigner animaux et végétaux, lire, regarder, écouter, observer, admirer, rêver, dormir, se relaxer, parler, imaginer, discuter, jouer, escalader, ramper, courir, rouler, sauter, se balancer, descendre, lancer, essayer, comprendre, découvrir...

Les adolescents

Dans l'idéal, il y a assez d'éducateurs pour les différentes matières du programme. Les adolescents peuvent choisir d'intégrer un collège ou lycée, de suivre des cours par correspondance tout en gardant un projet éducatif sur le lieu.

Le centre de formation

Il y a une salle de formation qui peut être utilisée par les salariés ou louée par des intervenants extérieurs pour proposer des stages et formations payants en relation avec l'agriculture, la construction, l'art, l’artisanat, la santé et le bien-être, l'éducation, le spectacle.
C'est aussi un espace libre d'échanges de savoirs et savoir-faire avec un fonctionnement à inventer et un espace de recherche, de réflexion.

Le fonctionnement même de la coopérative induit une formation sur toute la vie de part la possibilité de faire des heures dans d'autres domaines que le sien. 

Mon rêve de coopérative "La Coopcinelle"

J'écris ici mon rêve de coopérative, à l'état brut. Les parties en italique sont mes idées personnelles, ni exhaustives ni arrêtées, pour indication. Mon rêve s'appelle « La coopcinelle ».
Mon idée est d'envoyer ce rêve de coopcinelle à mes amis et à des amis d'amis qui gravitent autour des thèmes et mode de vie abordés. Ceux qui se sentent motivés écrivent à leur tour leur rêve, brut. Les rêveurs se retrouvent, nous partageons nos rêves et élaborons le rêve du groupe. A partir de ce rêve, nous écrivons un plan puis cherchons un lieu et des financements pour passer à l'action.
Si c'est le bon moment, le bon projet et les bonnes personnes alors ça se fera ! S'il manque une de ces trois choses alors ce sera pour plus tard et/ou autrement, pas grave, je ne cherche à convaincre personne mais à trouver des motivés sur la même longueur d'onde que moi.

Projet idéal d'une coopérative

Pour vivre heureux simplement et ensemble. Pour apprendre et transmettre toute notre vie.
Pour mener à bien un projet collectif autour de l'éducation, l'agriculture, la construction, la santé, l'artisanat et les arts.

Un associé est salarié de la coopérative, il participe à des activités de fonctionnement, il participe à des activités rémunératrices, il participe aux réunions, il est déterminé pour la réussite de la coopérative : plus envie de réussir que peur d'échouer. Il adhère à l'éthique.
Il habite dans les environs, dans l'idéal peut se rendre à la coopérative à pieds ou à vélo.
L'espace de la coopérative n'est pas un habitat, les deux lieux sont séparés, ils peuvent être proches voire très proches (la présence d'animaux sur le lieu de travail l'implique).

Fonctionnement
-        autant de parts égales que d'associés,
-        demande d'aides et appel au mécénat, au don,
-        fond pour acheter un lieu avec des terres cultivables et un bâtiment,
-        fond pour acheter le matériel nécessaire à chaque entreprise,
-        bilan des compétences de chacun pour choisir les entreprises : agriculture : maraîchage à traction animale et petits élevages, éco-construction : bureaux d'étude et réalisation, éducation : crèche, école et centre de formation, artisanat : meubles, maroquinerie, couture, cordonnerie, forge, arts : chef d’œuvre en tout genre et tous matériaux, illustration, graphisme, bien-être et santé: massages, gym, psychomotricité, accompagnement, thérapies, et autres activités sympas comme ce que fait Kipp par exemple ou les activités autour du spectacle...
-        définition de l'éthique, du tronc commun : respect de l'humain, de l'animal, du végétal, de la terre, goût du beau, sain et simple,
-        définition des implications de ce tronc commun : usage de matériaux sains, respect des libertés, communication non violente, entretien de l'espace, entretien du matériel, pas de violence physique ou verbale envers les animaux, pas de produits chimiques...
-        décision du temps horaire de travail par an (environ 1000h) et de sa répartition sur l'année : sur planning selon projets de chacun et besoins de la coopérative et du salaire net à l'heure,
-        décision des tâches liées aux activités de fonctionnement et de leur mode de répartition : cuisine pour le repas du midi des salariés, ménage, entretien, secrétariat, communication, comptabilité, informatique, maintenance, coordination...
-        mise en place de rituels : réunion tel jour à telle heure de telle durée, repas de midi à telle heure, fêtes et anniversaires, ventes, marchés...
-        décision du mode d'entrée et de départ : entrée par cooptation et période d'essai, départ sur préavis,
-        décision de la répartition des responsabilités.

Lieu
-        espace intérieur pour les enfants
-        bureaux pour les entreprises
-        bureau pour la coopérative avec les plannings, les heures effectuées, les projets en cours
-        atelier chauffé pour arts et artisanats
-        atelier extérieur
-        cuisine
-        salle de convivialité pour les repas, les pauses, les réunions...
-        bibliothèque (lieu silencieux)
-        sanitaires
-        grande salle pour formations, stages et événements (chacun peut organiser un stage où il forme ou non et location à des associations et entreprises extérieures)
-        salles spéciales selon besoins des entreprises
-        espace de détente
-        espace de jeux
-        espace de maraîchage
-        des espaces pour les animaux

Où ?
Dans un espace naturel avec un minimum de relief, avec une belle vue, des arbres, proche d'une rivière, proche d'un village ou dans un village, avec une ville où l'on peut se rendre à vélo, avec un climat qui rend le maraîchage possible et les frais de chauffage pas trop élevés. Dans une région ensoleillée où les pierres de bâti sont claires.

Recettes
-        vente des produits de maraîchage
-        vente des produits animaux : œufs, lait, petits...
-        vente des produits artisanaux et artistiques
-        recette des chantiers
-        service des bureaux d'étude, de garde d'enfants, de bien-être et autres
-        location de la salle
-        repas aux personnes en formation


Dépenses
-        les salaires et les charges
-        les matériaux et machines de toutes les entreprises
-        les coûts d'entretien
-        les produits de base : graines, animaux...

Réunion hebdomadaire
-        ce qui fonctionne
-        ce qui ne fonctionne pas
-        les propositions
-        bilan des activités en cours
-        bilan des activités terminées
-        planning des taches de fonctionnement, des activités des entreprises, des responsabilités
-        bilan financier chaque mois
-        bilan humain


Ouvertures, perspectives
-        construction d'un bâtiment pour tables d’hôte et gîtes (y compris pour loger les stagiaires)
-        construction d'un bâtiment pour accueillir des personnes à plus ou moins long terme : personnes âgées, personnes en difficultés, séjour d'enfants, séjour de personnes handicapées
-        réalisation de supports papiers et informatiques pour la reproductibilité
-        atteindre la suffisance énergétique

Mes motivations
-        l'aventure humaine
-        l'environnement créé pour les enfants
-        l'éducation toute sa vie
-        la richesse des savoirs et savoir-faire
-        la cohérence
-        la coopération : pas de supérieur
-        la possibilité de faire différentes choses dans une semaine, dans une année
-        la possibilité d'évolution sur une vie
-        l'adaptabilité de ce fonctionnement avec des voyages


Comment savoir si on est motivé ?!
Tu viens de lire ce texte où je présente mon rêve de coopérative, il me semble que pour savoir si tu es motivé, il faut répondre  ces questions :Que ressens-tu ? Quelle tête fais-tu ? T'imagines-tu sur le lieu ? Penses-tu as des solutions ? Penses-tu aux problèmes, difficultés en disant des « non mais » ? Penses-tu que c'est compliqué ou faisable ?

mercredi 5 juin 2013

Appel au mécénat pour ouvrir une école différente

Voici le lien pour soutenir l'ouverture d'une école différente, même 1 ou 2 euros ça compte !

 http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/mana-maison-des-apprentissages-naturels

Description du projet :
MANa est une association à la fois de professionnels (éducateurs, enseignants...) et de parents pour construire une école primaire en classe unique. Notre démarche est d'accompagner l'enfant dans sa globalité (tant au niveau de ses apprentissages, que son développement psychocorporel, que sa relation aux autres...). Soucieux de répondre au développement de l'enfant, nous nous sommes réunis chacun avec notre domaine de compétence. Nous sommes inspirés par le mouvement de pédagogie Freinet notamment par les travaux de Bernard Collot "pédagogie 3ème type" et de Paul Le Bohec "en méthodes naturelles", par les mouvements de communication efficace de Thomas Gordon et par la démarche des éducateurs jeunes enfants notamment en terme d'observation et de posture vis à vis des enfants. En parallèle de cette école, nous développons un centre de formation pour transmettre nos pratiques auprès des éducateurs, des parents et toutes personnes intéressées par notre démarche et des ateliers péri-scolaires. Notre objectif est d'ouvrir notre structure dans le Val de Marne en septembre 2014.

mercredi 15 mai 2013

Enthousiasme


« Les mères moins intellectuelles [ont mieux réussi à apprendre à lire à leur bébé]. Elles étaient beaucoup plus portées à s’écrier : "Fantastique !... C’est merveilleux !" et à manifester leur joie avec exubérance. Là encore, l’explication est simple. Les tout petits comprennent et apprécient beaucoup plus les exclamations que les éloges bien choisis. Les enfants raffolent de ces manifestations.» 

Glenn Doman (1963) « J’apprends à lire à mon bébé – lire avant 4 ans », Editions Retz (1978)

samedi 4 mai 2013

Citation

"Il y a quelque chose de pire que de ne pas avoir réussi, c'est de ne pas avoir essayé."


Franklin Delanoe Roosevelt

vendredi 3 mai 2013

Du programme aux programmés

Une invitation à lire le billet de Bernard Collot sur le site questions de classes au sujet des programmes :
http://www.questionsdeclasses.org/?Demandez-le-programme

Programmateur, programme, programmeurs, programmés...

jeudi 18 avril 2013

Bien dit

"...la première chose à faire pour être capable d'éduquer [un] enfant est de s'éduquer soi-même, de devenir conscient et maître de soi, afin de ne jamais donner mauvais exemple à un enfant. Car c'est surtout par l'exemple que l'éducation est efficace. Dire de bonnes paroles et donner de sages conseils à un enfant, a fort peu d'effet, si soi-même on ne lui donne pas l'exemple de ce qu'on lui enseigne."

"Education" de La Mère, Sri Aurobindo Ashram

Ardèche enneigée


vendredi 12 avril 2013

The Living Matrix

Voici le lien vers un documentaire sur la science et la guérison : "The Living Matrix" en anglais sous-titré en français, cliquez ici !

Pour faire bref :

Des chercheurs, des journalistes scientifiques, des guérisseurs, des patients parlent de guérison et des dernières découvertes scientifiques sur le champ vital, les bio-photons, l'influence de nos pensées et de nos intentions...

Ce film apporte des informations très intéressantes sur le nouveau paradigme théorisé par la physique quantique et ses applications dans le domaine de la santé.

jeudi 28 mars 2013

Ecoconstruction en Ardèche : Lao CC



Enduit terre paille - lôo



 Un petit coup de pub pour des copains : Joris, Mika et Mathias alias "Lao construction" , dans l'idée où donner de l"argent c'est voter, c'est "dire oui" et encourager ceux à qui et ce à quoi on le donne. 




Question bâtiment, faire travailler des personnes qui conçoivent et réalisent les constructions et les rénovations avec un souci de respect de la nature et de l'humain me semble pas mal, et puis je les aime bien alors forcément... !

Voilà comment ils se décrivent :

"Lao construction regroupe tous les domaines de l'écoconstruction qui nous tiennent à cœur. Construire et rénover des bâtiments efficaces thermiquement, en essayant de concevoir avec le client. Ce qui nous botte : la charpente traditionnelle, la paille, la terre, le bois, la chaux et tout matériau local, naturel, le moins industrialisé possible. Nous préférons des techniques simples, avec peu d'énergie grise mais pas mal d'huile de coude : c'est l'intensité sociale!"

Et bien sûr ce qu'ils ne disent pas c'est que vous aurez le plaisir de faire bosser chez vous des garçons aussi appliqués que drôles, sympathiques et charmants (la preuve en images) !

Rénovation, construction, chantiers participatifs... vous pouvez les contacter ici.
Dans l'idéal, ils cherchent des projets dans un rayon d'un heure de Désaignes donc Ardèche, Drôme et Haute-Loire mais si vous avez un très beau projet ils pourront venir jusqu'à chez vous et installer leur campement dans votre jardin.
logotype




mardi 26 mars 2013

"Dix habitudes à changer"


Voici ma propre lecture :
- Nous avons des attentes non exprimées envers les autres or ils ne peuvent pas deviner nos besoins et, de plus, certaines de nos attentes ne sont pas légitimes ou bien ils sont dans l'incapacité d'y répondre.
 --> Exprimons clairement nos besoins.

- Nous faisons des suppositions, des interprétations sur ce qu'attendent, pensent, ressentent les autres.
--> Prenons conscience de nos propres interprétations et demandons à l'autre ce qu'il en est.

- Nous nous raisonnons et nions nos ressentis émotionnels et physiques. Notre corps ne ment pas. Il nous éclaire sur quelque chose qui ne va pas.
--> Prenons conscience de nos ressentis, de nos malaises.

- Nous concédons de vivre des situations qui ne sont pas en accord avec nos besoins pour avoir la paix.
--> Agissons pour changer la situation. Si nous ne pouvons vraiment pas la changer, attention que ce ne soit pas nos propres limites ou les limites induites par le système qui nous disent cela, acceptons la situation et prenons conscience de cette partie de nous qui ne la veut pas, soit nous avons à comprendre quelque chose pour évoluer soit nous devons vivre cette situation tout en continuant à être nous-mêmes.
- Nous prenons en charge les autres sans qu'il ne nous le demande.
--> La première personne dont nous devons prendre soin et que nous avons à aimer c'est soi-même, après seulement nous pourrons accompagner sans attentes et avec amour les autres.

- Nous fuyons la confrontation de peur qu'elle tourne au conflit. 
--> Confrontons-nous et exprimons nous avec respect, sans violence, sur ce que les actions de l'autre qui nous dérangent, sur nos ressentis et nos propres besoins, sur ce que l'on souhaite qui change.

- Nous accusons les autres ou la vie de ce qui nous arrive.
--> Prenons conscience de nos responsabilités, nous co-créons notre réalité, rien ne nous arrive par hasard.

- Nous attendons ou recherchons une solution miracle à l'extérieure de nous-mêmes. Or elle n'existe pas. Nous seuls pouvons agir pour nous venir en aide et pas en posant une seule action et en reprenant nos habitudes qui nous ont mené à la situation délicate.
--> Prenons conscience de notre pouvoir et des conséquences de nos pensées, paroles et actions et agissons au quotidien en accord avec l'idée la plus haute de ce que nous voulons être.

- Nous patientons avec l'espoir que le temps fasse disparaitre les blessures. Or ce n'est pas possible, les conflits non intégrés existent et ne s'estompent pas avec le temps.
 --> Intégrons nos parties de nous blessées avec l'approche qui nous convient (DEI de JV Balga en ce qui me concerne).

- Nous répétons les mêmes erreurs qui mènent aux mêmes situations délicates. 
--> Transformons l’expérience pour en tirer les enseignements, s'enrichir et évoluer.

"L'expérience, ce n'est pas ce qui arrive à quelqu'un, mais ce que quelqu'un fait avec ce qui lui arrive. » Aldous Huxley.


vendredi 22 mars 2013

Documentaire sur Pierre Rabhi

Le magazine "Empreintes" de France 5 dresse le portrait du paysan-philosophe Pierre Rabhi, à voir !!
Empreintes


Transurfing 4


 

Le tome 4 de Transurfing de Vadim Zeland est sorti !

L'avantage de ce volume est d'avoir à la fin un lexique qui reprend tous les concepts et idées du modèle.
Je n'ai pas l'impression d'avoir appris quelque chose de nouveau, il y a un passage intéressant sur Dieu, qui va dans le sens de ce qu'on eut lire dans "Conversation avec Dieu" de N.D. Walsh mais qui est bien moins approfondi que dans celui-ci.


Au passage, voici le lien vers l'article de Jean-Jacques Crevecoeur dans lequel il explique pourquoi il ne fait plus partie du groupe Transurfing malgré qu'il pense qu'il s'agit "d’un matériau de grande valeur et réellement novateur."

jeudi 21 mars 2013

Timide

Et si derrière la timidité se cachait la peur de ne pas faire mieux que les autres ?

samedi 9 mars 2013

La vie selon moi en 120 mots

J'ai rassemblé dans un dictionnaire mes écrits de ces trois dernières années : articles de mon blog, écrits personnels que je gardais pour moi, citations, résumés de lectures...
J'ai fait une nouvelle version en noir et blanc, moins chère du coup (9euros).

Acheter La vie selon moi en 120 mots
Les mots :
Acceptation, Accords toltèques, Amitié, Amour, Amoureux, Ardèche, Argent, Arrogance, Art, Astrologie, Autonomie, Balanciers, Beauté, Bioénergie, Cerveau, Champ, Changement, Chemin, Chien, Cœur, Collège, Colocation, Comparaison, Connerie, Conscience, Creuse, Culpabilité, Danse, Défaut, Dépendance, Désir, Détermination, Dieu, Dominant, Douleur, Doute, Drôme, École, Ecole en mieux, Écolière, Effet boomerang, Égalité, Église, Elementaux, Énergie, Enfant, Enseigner, Evolution, Expérience, Extraordinaire, Extraterrestre, Famille, Fantôme, Feng Shui, Frère, Foi, Football, Fraternité, Génies, Géobiologie, Gratitude, Guérir, Guérison, Handicap, Hasard, Holographie, Humour, Importance, Inconscience, Insatisfaction, Intuition, Inversement   des pôles, Invisible, Légende personnelle, Liberté, Lumière, Magie, Maison, Massage, Médecine allopathique, Médecine alternative, Médicament, Mémé, Moi, Mort, Musique, Noël, Ouverture, Opinion, Optimisme, Paradigme, Pardon, Parole, Pensée, Perfection, Peur, Photographier, Positivisme, Pouvoir, Le   pouvoir   du moment présent, Possible, Projet   collectif idéal, Pyramide, Raison, Résonance, Rêves,  Sagesse,  Santé,  Sixième sens, Succès, Suicide, Télévision, Terre,  Thérapeute, Vaccin, Vie antérieure, Vingt­-et­-un,  Vingt­-neuf,  Vivant,  Voyager.

Mon idée : garder la trace de mes points de vue à cette date, semer des graines de réflexion chez ceux qui auront envie de le lire.

"Dictionnaire : invitation au voyage" Olivier

Le lien pour commander le dictionnaire chez "The Book editions" ou pour le recevoir en pdf est dans la barre ci-contre à droite.




 Et pour 11 euros, vous pouvez recevoir un livre avec "La vie selon moi en 120 mots" et "Cinq années de maîtresse".