samedi 5 mai 2012

Quelques étapes personnelles


Depuis que j'ai écrit sur l'école, je me sens mieux sur ce sujet alors j'ai envie d'écrire sur la santé, ça va peut-être m'aider !

Je me rends compte que  j'ai  de la peine à ne pas pouvoir échanger avec mon entourage sur ma vision de la santé sans avoir peur d'être jugée, sans craindre de passer pour une illuminée ! Ce qui me semble être le gage de mon sérieux, c'est que tout ce qui fait sens pour moi aujourd'hui je l'ai expérimenté au cours de ma guérison, et que je garde une attitude rationnelle (développée lors de mes études scientifiques), je cherche à comprendre, observer, expérimenter. 
Les étapes de ma guérison sont  personnelles et  je suis  la seule à  les connaître. J'ai  envie de  les partager, je ne sais pas encore ce qui est partageable et j'ai un peu peur d'écrire des évènements trop personnels pour  les  lecteurs. En aucun cas, je ne veux m'attirer de sentiments d'apitoiement. Je vais donc limiter cette partie "publique".
Je parle de guérison, je devais donc être malade. Je n'avais rien de grave, rien handicapant, rien de spectaculaire. Plutôt une somme de petits problèmes récurrents : allergie, reflux gastro-oesophagien, divers maux de gorge, de ventre, rhumatismaux...pour faire très bref.
J'ai été une enfant très souvent malade, très souvent médicamentée et très souvent vaccinée. Mes parents   avaient   complètement   foi   dans   la  médecine   allopathique   et   j'ai   consulté  de  nombreux médecins, pris moult médicaments. Mes soucis de santé était vus comme des coups de pas de bol associés à une nature trop frêle et une génétique paternelle peu rassurante. Il était donc normal de me soigner avec des molécules chimiques qui allaient aider mon faible organisme à combattre les méchants microbes. Je ne jette la pierre ni à mes parents, ni aux médecins, ils ont fait de leur mieux dans le système de pensées qui est le leur. Visiblement, dans un point de vue allopathique, soit mon corps était trop peu capable de se défendre, soit les médicaments administrés n'étaient pas les bons car les coups de pas de bol se sont bien souvent répétés. 
Un jour, j'avais une petite vingtaine d'années, j'ai décidé d’arrêter de prendre des médicaments. 
J'étais bien démunie, je n'avais en ma connaissance aucun autre moyen d'améliorer ma santé. Je m'étais comme propulsée dans un désert,  j'étais désemparée et  ne voyais rien qui allait  pouvoir m'aider. 
Jusqu'à   ce   que   cette   heureuse   décision  m’amène   à   découvrir   des  médecines   alternatives   par l'intermédiaire de lectures et de rencontres. 
La première fut  Céline,  une ostéopathe à Aubusson.  Elle me dit,  honnêtement  car elle aurait  pu profiter de mes soucis récurrents pour me faire payer 50 euros chaque mois, que lorsqu’on venait si régulièrement voir l'osthéo avec toujours les mêmes problèmes c'est qu'il fallait chercher ailleurs la source du problème et elle m'a conseillé le livre «Réveillez le tigre, guérir le traumatisme » de Peter Levine. Je l'ai lu, j'y ai trouvé une idée intéressante : les ennuis de santé pourraient (c'est le moi de l'époque qui met du conditionnel car dans le livre c'était du présent de l'indicatif) résulter de blocages d'énergie suite à des chocs émotionnels enregistrés dans notre corps, et pour guérir il fallait libérer ces bocages.  
Intéressant, car j'avais, sans doute comme tout le monde, deux ou trois pistes de blocages potentiels ou même assurés. Ce livre me mettait sur la piste d'une thérapie qui aidait rapidement à libérer des chocs :   l'EMDR.   J'ai   lu   dans   « Guérir   avec   l'EMDR »   de   Jacques  Roques   des   exemples   de personnes qui se dégageaient de phobies, même bien installées, en un temps très court. Là encore, intéressant, j’avais bien une phobie à traiter : la peur de mourir en accouchant, qui me mettait mal à l'aise rien qu'à l'évocation de nourrissons et me rendait quasi-incapable d'en prendre un dans mes bras, tellement j'avais l'impression d'être en présence d'un terroriste ! Quant à l'idée d'enfanter, il y a bien  longtemps que  je  l'avais remplacée par  celle de  l'adoption. Je décide alors de  trouver  une 
thérapeute EMDR vers chez moi et note le numéro de Christine à Limoges. Environ six mois plus tard, je prenais enfin mon courage à deux mains pour prendre un rendez-vous. Pendant ce temps, je crois, je rencontrais une naturopathe à Aubusson qui me donnait des pistes d'une alimentation plus saine,  et   je décidais en même  temps de me mettre à  la cuisine,  au  jardinage et de diminuer ma consommation de viande et de lait de vache. Je rencontrais l'inimitable Dr Ponsin, acupuncteur sur le plateau de Millevaches et me faisais rééquilibrer mes surrénales !


J'ai alors commencé un long et merveilleux travail avec Christine. Merveilleux car mes très proches amis Dépression et Angoisse laissaient petit à petit la place à Bonheur et Confiance. Nous avons pris mes problèmes les uns après les autres, qu'ils soient physiques ou relationnels. Elle a utilisé plusieurs techniques alliant le corps et l'esprit : EMDR, trame, PMT, DEI. Je la voyais parfois faire des trucs bizarres avec ses mains et préférais fermer les yeux pour ne pas trop choquer mon esprit limité et   laisser la guérison s'opérer.  Et elle s'est opérée.  Christine m'a beaucoup aidée,  j'ai bien décapé ma phobie de bébé-tueur, je me suis débarrassée de nombreuses douleurs et j'ai compris des schémas dans lesquels j'étais enfermée et qui nuisaient à mes relations et à mon bien-être.
J'ai ensuite rencontré Isabelle, psychologue Xin Li à Clermont. J'ai été bluffée par mon thème astral chinois, qui était devenu à ce moment-là envisageable et qui suscitait ma curiosité. Pendant un an, une fois par mois, j'allais  la voir, nous faisions un bilan prévu par cette approche chinoise et  je bénéficiais de sa justesse, de sa finesse pour m'aider à comprendre le pétrin dans lequel je m'étais embourbée et à tirer sur le fil de ma pelote de laine bien emmêlée. A la fin de cette année, je pouvais commencer à lâcher, enfin, tout ce que j'avais construit et qui ne pouvait me rendre heureuse, que j'avais construit  pour  me protéger,  pour  survivre,  pour  faire plaisir  à ceux qui  m'entouraient.  Je n’avais plus besoin de masques, de carapaces, je pouvais commencer à me libérer, à me retrouver, à rajeunir !
Petit à petit, d'autres lectures ("Les quatre accords toltèques" de Don Miguel Ruiz, "Le pouvoir du moment présent" d'Eckhart Tolle)  et d'autres rencontres (Vincent, Christel, Jacob-Vladimir, Hinri) m'ont ouvert des portes de mon champ de conscience et mon univers des possibles s'est bien agrandi. J'ai pu prendre en main,  de manière autonome ma guérison et passer après ce gros travail de défrichement pour redonner vie et joie à mon corps et à mon esprit. Évidemment, une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, j'ai rencontré MES amis. Aujourd'hui, j'explore tout ce qui m'aide à avoir une bonne santé et à me  sentir  heureuse,   je veux  comprendre  pourquoi  ça  marche,   je veux  apprendre davantage  en anatomie, en psychologie, en physique quantique. Je veux pouvoir faire bénéficier les autres de ce que j'ai appris grâce à ma propre guérison,  ce qui en ont envie bien sûr et dois encore faire des efforts pour accepter que tous les gens que j'aime ne sont pas prêts à envisager mon point de vue sur la santé et   le sens des maladies. Mon  livre de chevet,  ou plutôt  de sac à dos,  est  « Médecine énergétique, éveillez le guérisseur en vous » de Donna Eden. Je travaille essentiellement sur le rééquilibrage des énergies dans  les corps  invisibles qui  entourent  notre corps physique et  des chakras,   des   énergies   des  méridiens,   et   des   énergies   des   pensées.   Je   continue   chaque   jour   à expérimenter  sur  moi-même ces  techniques.  Je ne prends  rien pour  vrai,  pour  sûr, je mets à  la lumière de théories que je découvre ma propre expérience pour voir si je trouve des corrélations. Je ne  prends   rien d'emblée  pour   juste  ou  faux,   je   cherche   ce  que   ça  peut   apporter   à  ma  propre compréhension de mes expériences. 

J'ai adopté certains postulats, compte tenu des vraisemblances dans ma réalité :
– Nous ne sommes pas qu'un corps physique, je peux toucher d'autres corps non visibles et  
ressentir des blocages dessus, je peux comprendre ces bocages et m'en libérer, ainsi je me 
libère de douleurs et d'émotions négatives.  Les travaux de Stéphane Cardinaux, les écrits de 
Donna Eden et de Barbara Ann Brennan apportent une théorie à ces expériences.
– Notre corps physique a des méridiens, je peux les équilibrer en pressant certains points et 
ainsi  me  faire passer  des douleurs,  aider  mon corps à mieux  fonctionner.  L’acupuncture 
chinoise apporte la théorie.
– Nos pensées sont  des énergies et   influent  sur   le monde matériel.  Je peux améliorer  mon bien-être   en   étant   attentive   à  mes  pensées,   en  méditant,   en   positivant.  Les   travaux de Jacqueline Bousquet, Emile Pinel, Ervin Laszlo, Vadim Zeland confirment ceci.
– Nous   avons   un   sixième   sens   qui   nous   permet   de   rentrer   en   résonance   avec   le   champ d'information dans lequel nous baignons et il nous est possible d'avoir des réponses. C'est ce qu'on appelle communément notre intuition. Ce sujet n’est pas évident car si je fais bien le postulat qu'il existe,  il m’est difficile d'échapper à mon mental et d'identifier ce qui vient vraiment de mon intuition, c'est un long apprentissage j'imagine ! J'ai appris la technique du clair-ressenti   que   j'expérimente  mais   que   je   ne  maîtrise   pas   encore   suffisamment   pour prendre pour vrai ce que j'en apprends. Idem pour les travaux.
– Chaque maladie ou problème de santé nous révèle un conflit non résolu et nous permet de 
pouvoir le résoudre. La maladie n'est pas négative, c'est l'approche que l'on en a qui peut l'être. J'ai identifié le sens de certaines maladies de mon passé et utilise cet outil pour des 
soucis actuels et pour l'instant ça a fait sens à chaque fois. Les travaux de Christian Flèche, les articles de Néosanté entre autres apportent les bases à cette théorie.
– A travers la respiration consciente, je gagne en sérénité, en calme. 
– Chacun est maître, acteur de sa propre santé. Et je ne dis pas qu'il est facile d'en prendre les rênes, je sais que c'est possible c'est tout.
Les livres « Science et champ akashique, l'émergence d'une vision intégrale de la réalité » d'Ervin Laszlo et « Le réveil   de   la   conscience »   de   Syvie   Simon   et   Jacqueline  Bousquet   apportent   deux   approches scientifiques qui correspondent particulièrement à ma nouvelle vision de la santé, de l'humain, de la vie.

La partie publique s'arrête là...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire